Les gens de Smiley de John le Carré

Manar 06711040014785916865 1 1

 
 

Bouton retour

 

Ses premiers romans, David Cornwell, alias John Le Carré, les a écrits alors qu'il était encore un agent des services secrets britanniques. "Je ne suis pas un espion qui est devenu écrivain, je suis un écrivain qui fut, brièvement, espion. Ma vraie vocation n'était pas l'espionnage ; c'était l'écriture", confiait-il à l'Express en 2008. "Je pense que, si j'étais devenu marin plutôt qu'espion, j'aurais écrit sur la mer. Ma grande chance fut d'être, à cette époque exaltante des années de guerre froide, un petit soldat. Tout écrivain a besoin de son bac à sable pour écrire, c'est-à-dire d'un théâtre qui lui est propre, où il puise sa force : mon théâtre, mon bac à sable, est le monde du renseignement, des services secrets. J'y ai fait mon éducation."

 

En 1980 sur France Culture, dans "Un livre des voix", Pierre Sipriot proposait une adaptation radiophonique des Gens de Simley, le dernier volet de la fameuse trilogie de Karla de Le Carré. Avec les voix de Henri Poirier, Jacques Berthier, Claude Dasset, Frédéric Gérard et Jean Topart.