EDGAR ALLAN POE (1809-1849) Une vie, une œuvre

Vertclair

 
 

 

Le lien entre la vie et l'œuvre d'Edgar Allan Poe a fait couler beaucoup d'encre depuis sa mort, il y a 150 ans en 1849. Trainé dans la boue, présenté comme un alcoolique, voire un opiomane, au goût morbide, la réputation de l'écrivain américain est toujours entachée par de nombreuses légendes.

Mais il a lui-même largement contribué à l'édification de ce malentendu, en réinventant constamment sa propre histoire. Orphelin à trois ans, recueilli dans une famille bourgeoise de Virginie, Poe croira jusqu'à ses 17 ans faire partie de ce monde aisé, avant que son père adoptif ne l'amène à quitter la maison familiale. Dès lors, il va tenter de se faire une place dans le monde des lettres.

 Il meurt dans des circonstances non élucidées, au cours d'un voyage dont personne n'a su reconstituer le périple. Reste l'oeuvre, immense ! Dans cette Amérique des lettres balbutiantes, le poète invente la modernité, dépassant le genre pour créer une oeuvre littéraire hantée par les figures de la disparition et du double. 

 
 

Bouton retour