"Les Histoires extraordinaires" d'Edgar Allan Poe : une émission de Guillaume Gallienne

Rouge2

 

 

Bouton retour

 

 

Je désire qu’Edgar Poe, qui n’est pas grand-chose en Amérique, devienne un grand homme pour la France. "Charles Baudelaire"

Il tiendra sa promesse et rendra célèbres certaines nouvelles telles que Le Scarabée d’or, exaltante chasse au trésor, ou Double assassinat dans la rue Morgue, considéré comme le premier roman policier de la littérature moderne.

Edgar Poe et le tragique

Pourtant, Edgar Poe a connu un destin tragique. Né en 1809 à Boston, il est un enfant de la balle. Lorsque ses parents, comédiens, meurent de la tuberculose, l’orphelin de six ans est adopté par une famille aisée, qui lui offre une éducation et l’envoie plus tard en pension en Angleterre. À son retour, le jeune homme se fâche avec son père adoptif, qui lui coupe les vivres. 

L’apprenti écrivain vit tant bien que mal, comme journaliste et critique littéraire. Mais ses prises de positions anti-américaines, sa réputation d’alcoolique et ses crises de démence, l’isolent de plus en plus et le marginalisent. 

Il se marie à Virginia, sa cousine germaine, mais celle-ci meurt à son tour, de la tuberculose, à l’âge de 24 ans. Endetté, Edgar Poe mène une vie d’errance, entre Boston, New York, Philadelphie et Baltimore. Réduit au vagabondage, affamé, affaibli, il meurt à l’âge de 40 ans, au matin du 7 octobre 1849, après une violente bagarre entre ivrognes, qui l’ont probablement roué de coups et laissé pour mort dans la rue.

L’écrivain laisse une œuvre hantée par la mort, et où ses narrateurs, ses doubles, affrontent les multiples visages de la Grande Inconnue. 

 

Emission du 23 mars 2019 France inter ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL