Lettre à ma mère de Georges Simenon Une émission de Guillaume Gallienne

Rouge2

 

 

 

 

 

 

Emission du 25 mars 2017 Ca peut pas faire de mal France inter

Trois ans après la mort de sa mère, Henriette, Georges Simenon dicte cette lettre à son magnétophone. Dans un souffle acéré, il se remémore la semaine passée à son chevet à l'Hôpital de Bavière, où elle a été hospitalisée fin 1970.

Le gamin de Liège revient sur les traces de son enfance difficile, lui, Simenon, qui, adulé et traduit dans le monde entier, a souffert toute sa vie de ne pas être reconnu par une femme, Henriette Simenon. Née Henriette Brüll en 1880, élevée dans la pauvreté et la souffrance, elle est une femme à la sensibilité fragile et au tempérament rugueux, qui, de ses deux enfants, a en effet toujours préféré Christian, le frère cadet de Georges.

Par petites touches, Simenon dresse ici le portrait de sa mère et de leur relation.

Logoquiz?

 

 

Bouton retour