Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal Guillaume Gallienne

Rouge2

 

 

 

 

 

 

Réparer les vivants, le roman de Maylis de Kerangal, paru en 2013 aux éditions Verticales, raconte la migration d’un cœur. Un accident dramatique plonge un jeune homme de vingt ans dans le coma. D’un côté, nous suivons l’effondrement de sa famille, de l’autre, l’engagement des soignants pour redonner un espoir de vie à une patiente en attente de greffe. A travers ce récit, l’auteur relate l’invention d’un geste solidaire, une mise à l’œuvre magistrale du don.

Son roman aborde avec une justesse rare et sans pathos, la perte d’un enfant, « ce cauchemar d’une magnitude inconnue » comme elle le qualifie. La vie et la mort, c’est aussi le quotidien des médecins et infirmiers, à qui la romancière rend un vibrant hommage. 

 

 

 

Bouton retour